Alain LEFRANC

Publié le par lerenard51

Puisque je trouve une oreille attentive qui a la même passion que moi je vais en profiter. J'ai bientôt 72 ans ,je suis à la retraite d'Air France ou pendant 25 ans j'ai été officier mécanicient navigant (10000 heures de vol) j'ai donc 2 passions :les avions et le vélo.

Pendant longtemps j'ai pratiqué le vélo droit route et VTT et surtout le tandem avec mon épouse ,chaque année nous partions en voyage d'un millier de Km que nous faisions en une dizaine de jours.Aller retour Paris/limoges. Marseille /Champsaur et retour par la route Napoléon et le col Bayard. Marseille/Marseille par les gorges du Tarn, la montagne Noire, Carcassonne.......et derniérement La Rochelle/confolens 200Km en deux jours.

Aprés ce dernier voyage je suis arrivé avec la nuque en capilotade une tendinite aux deux épaules les poignets douloureux et un certaine géne à l'entre jambe.J'ai alors pris la décision de conjuguer le vélo en mode confort en me fabriquant un vélo couché style Bacchetta à partir d'un vieux VVT 26" et un vélo d'enfant 20".mission accomplie j'ai été emballé par ce mode de déplacement.Comme j'utilisais ce bent pour rouler en ville pour faire mes courses ou me balader j'ai vite mesuré le danger que représentait les quelques métres d'équilibre précaire au moment du démarrage à un feu rouge surtout s'il est situé en montée avec les voitures aux voisinage.

j'ai décidé de passer au tricycle couché .Aprés de longues consultations sur internet (il faut bien vivre avec son temps!!!!) j'ai jeté mon dévolu sur un Catrike Trail avec siège réglable mais non pliant que j'ai été chercher chez Roulcouché à Guérard. J'ai encore des attaches en région parisienne.

Là ce n'est plus du plaisir c'est de la béatitude!! j'exagére peut étre un peu mais comme je le dits à ceux qui seraient tentés par ce genre d'engin ne l'essayez pas sinon pour ne pourrez plus vous en passer.

Le plus spectaculaire c'est la sentation en montée :on ne monte pas vite mais en moulinant, le sommet est atteint sans essouflement sans que le coeur batte la chamade et les jambes en état pour pédaler pendant la descente afin de rouler à fond les manettes à ras du sol.

j'ai effectué 1800Km sans problème mécanique et pas mal de dénivelées dans le haut Limousin.

Alain Lefranc sur son  Catrike Trail
Alain Lefranc sur son  Catrike Trail
Alain Lefranc sur son  Catrike Trail

Alain Lefranc sur son Catrike Trail

Commenter cet article