Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

compte rendu du voyage de Alain 17000

Publié le par lerenard51

En septembre 2016 je suis parti en famille, 2 vélos et 1 tricycle, pour effectuer le trajet de Niort à Saumur par la « vélo Francette » en trois jours. Je vais essayer de vous faire partager le plaisir que m’a procuré cette balade et vous donner l’envie de faire de même.

 

But : aller à Saumur pour revoir l’école de cavalerie où j’ai fait le peloton EOR il y a 50 an

Jour 1. Niort/Parthenay 43,4 Km.

 

Départ de la gare de Niort en direction de Parthenay. Après un petit parcours en ville on longe tout de suite la Sèvre niortaise dans un cadre verdoyant superbe et là, surprise le fléchage est excellent les petits panneaux verts vous indiquent d’où vous venez, où vous allez avec de temps en temps la distance qui vous sépare de ces deux points. Des panneaux de préannonce vous prèviennent que vous allez devoir tourner au prochain croisement. Super !!!

Le vélo guide de la « vélo Francette » ne sert plus qu’à savoir où l’on doit s’arrêter pour voir de belles choses et il y en a. Un petit aperçu sur les photos jointes mais je ne suis pas un photographe compulsif, je préfère ma mémoire.

Arrivée superbe sous les remparts de Parthenay. L’accès à la vieille ville nécessite un dernier effort sur les pédales mais il faut absolument se balader dans la vieille ville pour goûter au charme des maisons anciennes et petites rues pavées moyennageuses.

Si vous le pouvez, trouvez un restaurant qui offre à sa carte des pièces de viande de la race parthenaise, cette viande est une merveille. Bravo à nos agriculteurs.

 

Donjon de Parthenay

Donjon de Parthenay

Jour 2. Parthenay/Thouars 67 Km

 

Départ de Parthenay sous un soleil superbe. A partir de maintenant le parcours va s’effectuer dans la vallée du Thouet qui se jette dans la Loire à Saumur.

Parcours vallonné mais sans grande difficultés.

Beaux paysages et beaucoup de vielles pierres à voir.

Pour les points d’intérêts : voir le guide.

L’arrivée à Thouars est superbe car en venant du sud c’est le Palais des ducs de la Trémoïlle qui vous accueille sur son promontoire. Ici encore il faudra un bon coup de pédale pour se hisser jusqu’à la ville haute mais le jeu en vaut la chandelle.

 

Notre Dame de Cunault

Notre Dame de Cunault

Jour 3. Thouars/ Saumur avec boucle Saumur /Saint Mathurin sur Loire/Saumur .83Km

 

Je recommande vivement l’hôtel de La Gare à Thouars car jugez un peu à notre arrivée nous sommes accueillis par un monsieur qui après nous avoir fait garer tricycle et vélos sous abri dans une cour fermée nous propose une boisson gratuite au choix eau minérale plate ou gazeuse, soda ….et nous offre de laver notre linge sale, là aussi gratuitement. La cerise sur le gâteau viendra le lendemain matin avec le petit déjeuner très copieux où il ne faut pas rater les confitures maison. Cet hôtel mérite pleinement le label Accueil vélo.

La route vers Saumur suit au plus prés Le Thouet et les vignobles ne tardent pas à faire leur apparition.

Après Montreuil Bellay et son impressionnant Château qui commandait le commerce entre la vallée du Thouet et la Loire nous descendons du plateau vers la Loire et Saumur.

Dans les faubourgs de Saumur nous tournons à gauche direction Angers pour suivre la rive sud de la Loire et voir les nombreuses maisons troglodytes qui la bordent. Quelle chance ont les propriétaires d’habiter un cadre si exceptionnel !

La piste cyclable de Saumur à Saint Mathurin sur Loire est très roulante mais après avoir franchi le fleuve à St Mathurin nous décidons de retourner à Saumur par la rive nord et là le fléchage nous envoie sur les berges de la Loire où la piste cyclable est dans un état déplorable.

Largeur 40 cm, revêtement en caillou style ballast de voie ferrée. Par endroits des pavés dont le relief passe de plus 10 cm à moins 10 cm, fête foraine installée sur la piste, et quand il semblerait que quelqu’un se soit préoccupé de l’aménagement de la piste il a eu la bonne idée de faire deux bandes en goudron large de 30 cm et espacées de 30 cm ce qui ne permet pas à deux vélos de se croiser sans se percuter et pour rouler en tricycle d’avoir toujours une roue avant et la roue arrière en permanence dans les mottes d’herbes. Nous finirons par monter sur la levée pour utiliser la bande d’arrêt d’urgence d’une route très fréquentée pour terminer les derniers 8 Km.

Pour résumer rive nord de la Loire à éviter absolument.

Nous resterons à Saumur 2 jours pour voir et visiter cette ville dédiée au cheval et aux blindés. Le musée des blindés possède une collection remarquable pour qui est intéressé par ces engins et l’Histoire.

Pour la gastronomie ne pas rater les Galipettes (je vous laisse trouver de quoi il s’agit) et les vins de Saumur tranquilles ou pétillants.

 

Pour conclure le fléchage et l’état des pistes cyclables hormis la piste rive nord de la Loire permettent de profiter pleinement du paysage et des sites remarquables qui jalonnent cet itinéraire.

 

  1. : la préparation de cette balade a été effectuée à partir du vélo Guide la « vélo Francette » et sur le site de la « Vélo Francette » en particulier pour ce qui est des hôtels Accueil Vélo.

 

mireillealainlefranc@wanadoofr.

 

 

pont médiéval de Gourgé

pont médiéval de Gourgé

Saint Marc la Lande commanderie des Antonins

Saint Marc la Lande commanderie des Antonins

plalais des Ducs de la Trémoille à Thouars

plalais des Ducs de la Trémoille à Thouars

Chateau de Montreuil Bellay

Chateau de Montreuil Bellay

Partager cet article

Repost 0

meilleurs voeux

Publié le par lerenard51

bonjour je vous souhaite pour 2017 touts mes meilleurs vœux roulés bien et longue vie au vélos qu'ils soient debout ou bien couchés

 

Partager cet article

Repost 0

la champenoise 2016 Haute Marne

Publié le par lerenard51

une équipe de passionnée que du bonheur
une équipe de passionnée que du bonheur  une équipe de passionnée que du bonheur
une équipe de passionnée que du bonheur  une équipe de passionnée que du bonheur  une équipe de passionnée que du bonheur

une équipe de passionnée que du bonheur

de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes
de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes

de la musique, des parcours superbe trois jours de fêtes

de l'ambiance avec des personnes fantastiquesde l'ambiance avec des personnes fantastiquesde l'ambiance avec des personnes fantastiques
de l'ambiance avec des personnes fantastiquesde l'ambiance avec des personnes fantastiquesde l'ambiance avec des personnes fantastiques

de l'ambiance avec des personnes fantastiques

c'est sa la champenoise
c'est sa la champenoise c'est sa la champenoise
c'est sa la champenoise c'est sa la champenoise

c'est sa la champenoise

des découvertes qui on disent long

des découvertes qui on disent long

la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien
la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien
la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien
la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien
la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien
la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien

la teuf autour du camping car de renard 51 chacun apportent sa boissons on rigolent bien

il y a du monde pour se rassemblement

la chanson de la champenoise recherche des paroles

attention sa va descendre

les commentaires :

Un grand merci aux organisateurs pour cette Velorizon champenoise pleine d'amitiés et de rires.
Nous avons bien besoins de cette chaleur humaine en ces périodes difficiles.
Les parcours ont été choisis avec grand soins, et les arrêts pique nique ont été à la hauteur de la "haute Marne".
A bientôt de tous vous revoir.

Merci +++ Renard 51 et Kméléon pour cette deuxième champenoise en Haute Marne.
Très bonne organisation, les lieux pour le casse-croute de midi ont été choisis avec soin, super !!!
L'allure à la carte selon ses possibilités physiques, très bien aussi !!!
Nous avons eu la chance de ne pas être mouillés.
J'ai beaucoup apprécié le dernier apéro du dimanche avec nos
guitaristes de talent et toutes les personnes présentes qui ont participé à cette agréable ambiance.
Ah, merci Richard pour m'avoir rapporté le porte-bagage et d'avoir tenté de me le monter. Nous étions pris
par le temps, je m'en sortirai seule, cela me fera un entrainement.
Contente d'avoir fait la connaissance d'Oryanne, l'oiseau sur roues, vraiment impressionnante !!!
Heureuse aussi de d'avoir revu Maurice, toujours égal à lui-même, positif, courageux et agréable !!!
Merci aussi à tout le groupe pour leur sympathie et heureuse de vous retrouver l'an prochain pour la 3ème
champenoise si nos organisateurs sont encore motivés par le renouvellement de ce superbe rassemblement !!!
Au plaisir de vous revoir,

Grand merci à l'organisation, aux musiciens pour l'animation de l'apéro, le Blues de la Champenoise et à tous les participants super ambiance. Vivement la 3àme edition. @+Romis

Grand merci à Luc & Julien pour tout le travail fourni lors de l'organisation de cette 2ème Champenoise avant, pendant et après ! Il était très intéressant pour nous de rencontrer les gens en vrai qui se rapportent aux pseudo's du forum. Pour faire le tour complet de ce groupe important il nous faudra encore plusieurs Vélorizons avant de s'y retrouver quelque peu.
Beaux parcours plein de décors exceptionnels, et bonne compagnie que nous remercions de leur gentillesse ! A la prochaine !

Nous ne sommes revenus que ce mardi 17, car même si les croulants se sont assez bien défendus grâce à leur équipement AE, après la dernière sortie on était bel et bien clacqués.
On a admiré les belles photos des participants ! Encore merci !

Ce fut un plaisir de venir décharger ma batterie dans la haute marne. Si le climat était glacial, l'ambiance ne l'était pas.
Bien rentré après un crochet par le lac du Der où j'ai enfin pu me racheter un coquetier à la taille de mes petits oeufs bios.
Et pour couronner le tout, une bonne caisse de champagne en passant par Bossuet.

A bientôt pour la troisième champenoise.

Partager cet article

Repost 0

voyage itinérant dans l’Yonne

Publié le par lerenard51

voyage itinérant dans l’Yonne

parti de Saint Martin sur Ouanne (89) prés de Charny ou nous avons laisser nos voitures chez de la famille nous avons pris place sur nos translate a roulette pour 45 kilomètres.en compagnie de Martine et Patrick et bien sur Florian .

repas pris a Septfonds

repas pris a Septfonds

passage prés du lac du bourdon au environs de Saint Fargeau

passage prés du lac du bourdon au environs de Saint Fargeau

des très belle maisons dans les bois
des très belle maisons dans les bois

des très belle maisons dans les bois

Camping de Saint-Sauveur-en-Puisaye

Camping de Saint-Sauveur-en-Puisaye

surprise de voir arriver un club de vieilles voitures avec des caravanes d'un autre age

surprise de voir arriver un club de vieilles voitures avec des caravanes d'un autre age

 au départ du camping il n'y en a que pour pypat avec son vélo mobile les curieux nous tombent dessus juste avant de partir  au départ du camping il n'y en a que pour pypat avec son vélo mobile les curieux nous tombent dessus juste avant de partir

au départ du camping il n'y en a que pour pypat avec son vélo mobile les curieux nous tombent dessus juste avant de partir

voyage itinérant dans l’Yonne

départ du camping de Saint-Sauveur-en-Puisaye a 9h05 sous un beau soleil puis passage dans une boulangerie et une petite surface du centre ville pour nous diriger vers la carrière souterraine d'Aubiny https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=6&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjkmf6PlNTMAhUMcBoKHZ_8B9EQFggvMAU&url=http%3A%2F%2Fwww.puisaye-forterre.com%2Fannuaire%2Fcarriere-souterraine-d-aubigny%2F&usg=AFQjCNHNoqUzfz-iTGA9VyMrDDBDY6w3zw

très beau soleil pour ce voyage

sa chauffe dur malgré la crème solaire sa rougie

sa chauffe dur malgré la crème solaire sa rougie

les paysages sont parfois très beau et la route très agréable chacun profitent de ces moments les paysages sont parfois très beau et la route très agréable chacun profitent de ces moments les paysages sont parfois très beau et la route très agréable chacun profitent de ces moments

les paysages sont parfois très beau et la route très agréable chacun profitent de ces moments

Florian fait une allergie au pollen malgré les médicaments il se protège comme il peut.

Florian fait une allergie au pollen malgré les médicaments il se protège comme il peut.

les bords des routes sont la magie du printemps

les bords des routes sont la magie du printemps

c'est a Taingy que nous avons la plus grosse bosse puisque nous grimpons an 386 mètres pour mes trois compagnons de route c'est pas facile
c'est a Taingy que nous avons la plus grosse bosse puisque nous grimpons an 386 mètres pour mes trois compagnons de route c'est pas facile
c'est a Taingy que nous avons la plus grosse bosse puisque nous grimpons an 386 mètres pour mes trois compagnons de route c'est pas facile

c'est a Taingy que nous avons la plus grosse bosse puisque nous grimpons an 386 mètres pour mes trois compagnons de route c'est pas facile

très beau point de vue a taingy

très beau point de vue a taingy

visite de la carrière d'Aubligny ou il fait frais 12 ° nous avons pris notre repas sous des pins au soleil en attendant l'ouverture du site petite remarque des chenille processionnaire avait élu leurs nids au dessus de nous et nous avons vite changer de lieu connaissant la dangerosité de c'est bêtes
visite de la carrière d'Aubligny ou il fait frais 12 ° nous avons pris notre repas sous des pins au soleil en attendant l'ouverture du site petite remarque des chenille processionnaire avait élu leurs nids au dessus de nous et nous avons vite changer de lieu connaissant la dangerosité de c'est bêtes
visite de la carrière d'Aubligny ou il fait frais 12 ° nous avons pris notre repas sous des pins au soleil en attendant l'ouverture du site petite remarque des chenille processionnaire avait élu leurs nids au dessus de nous et nous avons vite changer de lieu connaissant la dangerosité de c'est bêtes

visite de la carrière d'Aubligny ou il fait frais 12 ° nous avons pris notre repas sous des pins au soleil en attendant l'ouverture du site petite remarque des chenille processionnaire avait élu leurs nids au dessus de nous et nous avons vite changer de lieu connaissant la dangerosité de c'est bêtes

passage aL'origine du nom de Druyes les Belles Fontaines provient des sources dont l'existence est connue depuis le VIème siècle, où Druyes a pris le nom de la rivière qui l'arrose. La partie basse du village serait donc antérieure à la partie haute. La construction du château est bien plus récente et se situerait dans la première moitié du XIIème siècle. Elle est attribué au Comte d'Auxerre et de Nevers Guillaume II (ou Guillaume III qui lui succéda) et daterait de 1147. La châtellenie passa de main en main (de Comté en Duché) au cours des siècles avant de devenir la propriété en 1659, du Cardinal Mazarin qui la légua à son neveu Mancini. Le château fut finalement vendu en 1735, au Marquis d'Aulezy de Damas qui le transforma en Château moderne, démoli en 1793.passage aL'origine du nom de Druyes les Belles Fontaines provient des sources dont l'existence est connue depuis le VIème siècle, où Druyes a pris le nom de la rivière qui l'arrose. La partie basse du village serait donc antérieure à la partie haute. La construction du château est bien plus récente et se situerait dans la première moitié du XIIème siècle. Elle est attribué au Comte d'Auxerre et de Nevers Guillaume II (ou Guillaume III qui lui succéda) et daterait de 1147. La châtellenie passa de main en main (de Comté en Duché) au cours des siècles avant de devenir la propriété en 1659, du Cardinal Mazarin qui la légua à son neveu Mancini. Le château fut finalement vendu en 1735, au Marquis d'Aulezy de Damas qui le transforma en Château moderne, démoli en 1793.
passage aL'origine du nom de Druyes les Belles Fontaines provient des sources dont l'existence est connue depuis le VIème siècle, où Druyes a pris le nom de la rivière qui l'arrose. La partie basse du village serait donc antérieure à la partie haute. La construction du château est bien plus récente et se situerait dans la première moitié du XIIème siècle. Elle est attribué au Comte d'Auxerre et de Nevers Guillaume II (ou Guillaume III qui lui succéda) et daterait de 1147. La châtellenie passa de main en main (de Comté en Duché) au cours des siècles avant de devenir la propriété en 1659, du Cardinal Mazarin qui la légua à son neveu Mancini. Le château fut finalement vendu en 1735, au Marquis d'Aulezy de Damas qui le transforma en Château moderne, démoli en 1793.
passage aL'origine du nom de Druyes les Belles Fontaines provient des sources dont l'existence est connue depuis le VIème siècle, où Druyes a pris le nom de la rivière qui l'arrose. La partie basse du village serait donc antérieure à la partie haute. La construction du château est bien plus récente et se situerait dans la première moitié du XIIème siècle. Elle est attribué au Comte d'Auxerre et de Nevers Guillaume II (ou Guillaume III qui lui succéda) et daterait de 1147. La châtellenie passa de main en main (de Comté en Duché) au cours des siècles avant de devenir la propriété en 1659, du Cardinal Mazarin qui la légua à son neveu Mancini. Le château fut finalement vendu en 1735, au Marquis d'Aulezy de Damas qui le transforma en Château moderne, démoli en 1793.passage aL'origine du nom de Druyes les Belles Fontaines provient des sources dont l'existence est connue depuis le VIème siècle, où Druyes a pris le nom de la rivière qui l'arrose. La partie basse du village serait donc antérieure à la partie haute. La construction du château est bien plus récente et se situerait dans la première moitié du XIIème siècle. Elle est attribué au Comte d'Auxerre et de Nevers Guillaume II (ou Guillaume III qui lui succéda) et daterait de 1147. La châtellenie passa de main en main (de Comté en Duché) au cours des siècles avant de devenir la propriété en 1659, du Cardinal Mazarin qui la légua à son neveu Mancini. Le château fut finalement vendu en 1735, au Marquis d'Aulezy de Damas qui le transforma en Château moderne, démoli en 1793.

passage aL'origine du nom de Druyes les Belles Fontaines provient des sources dont l'existence est connue depuis le VIème siècle, où Druyes a pris le nom de la rivière qui l'arrose. La partie basse du village serait donc antérieure à la partie haute. La construction du château est bien plus récente et se situerait dans la première moitié du XIIème siècle. Elle est attribué au Comte d'Auxerre et de Nevers Guillaume II (ou Guillaume III qui lui succéda) et daterait de 1147. La châtellenie passa de main en main (de Comté en Duché) au cours des siècles avant de devenir la propriété en 1659, du Cardinal Mazarin qui la légua à son neveu Mancini. Le château fut finalement vendu en 1735, au Marquis d'Aulezy de Damas qui le transforma en Château moderne, démoli en 1793.

Clamecy est une ancienne ville dont l’origine est probablement romaine ,nous séjournons au camping ou l’accueil et formidable et apprécions les moustiques qui sont heureux de trouver les partie qui non pas reçu de lotion anti-moustique
Clamecy est une ancienne ville dont l’origine est probablement romaine ,nous séjournons au camping ou l’accueil et formidable et apprécions les moustiques qui sont heureux de trouver les partie qui non pas reçu de lotion anti-moustique
Clamecy est une ancienne ville dont l’origine est probablement romaine ,nous séjournons au camping ou l’accueil et formidable et apprécions les moustiques qui sont heureux de trouver les partie qui non pas reçu de lotion anti-moustique

Clamecy est une ancienne ville dont l’origine est probablement romaine ,nous séjournons au camping ou l’accueil et formidable et apprécions les moustiques qui sont heureux de trouver les partie qui non pas reçu de lotion anti-moustique

voyage itinérant dans l’Yonne

départ de Clamecy a 9 heures avec bien-sur les curieux qui nous prennent en photo étape tranquilles le long du canal du Nivernais ou nous roulons a regarder les paysages et la faunes qui est très pressente sur les berges.

et c'est parti pour 60 kilomètres de bonheur

et c'est parti pour 60 kilomètres de bonheur

sur le chemin des choses nous font pensées a un passé chargé d'histoire industriels
sur le chemin des choses nous font pensées a un passé chargé d'histoire industriels

sur le chemin des choses nous font pensées a un passé chargé d'histoire industriels

voyage itinérant dans l’Yonne
voyage itinérant dans l’Yonne
voyage itinérant dans l’Yonne

L'usine située à Clamecy dans la Nièvre comporte 24 fours de 4,5 stères et peut traiter 65000 stères de bois par an.
Pendant la guerre de 1914-18, elle rend des services à la nation avec la production de matériels chimiques de guerre, pour l'artillerie navale et l'aviation naissante.
En 1919, les gérants disparaissent et c'est Monsieur Brulfer & Cie qui reprend l'activité dont la raison sociale se transforme en Société des produits Chimiques de Clamecy en 1922.
En 1926, l'usine atteint une carbonisation de 150000 stères et le capital passe de 6 à 12 millions.
En 1938 la production atteint 170000 puis redescend à 70000 en 1944.
En 1947-8, la production retrouve son niveau de 170000 stères par an et le capital est porté à 275 millions en 1949.
Dans les années 50 l'usine produit :

  • 20000 tonnes de charbon de bois
  • 4000 tonnes d'acide acétique
  • 17000 hectolitres de méthylène
  • 8000 tonnes de goudron
  • plus des solvants et de l'acétone, ainsi que des acétates organiques propianol et autres.

Ultérieurement, une production d'acétate de plomb viendra compléter la gamme des dérivés acétiques, ainsi qu'une production de formol utilisant le méthanol de la carbonisation de synthèse.
Une dernière modernisation (four de 550 tonnes/jour) achève de donner à l'usine une dimension européenne.

D'une superficie de 50 hectares, l'usine est située en bordure du canal du nivernais et à côté de la gare à laquelle elle est reliée .

Dans mon cadre professionnel (formation) j'étais amené à aller à Clamecy pour former des équipes sur des logiciels. C'était l'époque des balbutiements de la micro-informatique appliquée aux centres industriels. Cette nouvelle activité passait du tertiaire au secondaire et c'est avec plaisir que je quittais les bureaux du siège pour rejoindre les usines dont celle de la SPCC rachetée par Rhône-Poulenc fin des années 60 suite à la volonté de regroupement de l'industrie chimique française (Bureau des fusions et regroupements d'entreprises auprès du Ministère de l'Industrie créé en 1967).

La spécialité de l'usine de Clamecy était donc la carbonisation du bois, procédé de loin plus rentable que l'hydrolyse ou la gazéification.
Le ravitaillement en bois se faisait à partir des régions forestières parfois fort éloignées :

  • par le flottage et cabotage sur le canal du nivernais. La flotte de la SPCC était importante dans le port local entièrement dédié à cette activité
  • par des trains routiers pour les bois proches. 30 tracteurs routiers et 160 remorques acheminaient le bois vers l'usine.
  • par voie ferrée dans des wagons tombereau (type TP) à bogies d'une capacité de 60 m3. Un parc de 60 wagons était géré par l'usine qui comprenait un atelier de réparation.
passage prés du château de Faulin cette belle demeure du 15 siècles à l'enceinte fortifiée de trois tours circulaires et d'un donjon a servi de cadre à certaine scène de la grande vadrouille de Gerard Oury   puis ravitaillement a Chatel Censoir ou nous trouvons une terrasse de café accueillante pour l’apéro car il est 11h30

passage prés du château de Faulin cette belle demeure du 15 siècles à l'enceinte fortifiée de trois tours circulaires et d'un donjon a servi de cadre à certaine scène de la grande vadrouille de Gerard Oury puis ravitaillement a Chatel Censoir ou nous trouvons une terrasse de café accueillante pour l’apéro car il est 11h30

Chartreuse Notre-Dame du Val Saint-Jean à Basseville
Pouss
eaux (58)
Fondée en 1328 par Jehan le Grand, curé de Surgy, aumônier et chapelain de Louis 1er comte de Nevers et seigneur de la terre de Basseville, la Chartreuse apparaît dans un site remarquable au creux de la vallée de l’Yonne, tout près du canal du Nivernais et dans le décor naturel et sauvage des roches de Basseville.Les moines, grâce au concours de leurs serviteurs, métayers, fermiers, défrichèrent les terres et reboisèrent les forêts.Le monastère devint une seigneurie des plus prospères.Cependant jusqu’en 1569, elle dut subir de nombreux pillages et dégradations :1360 : passage des Anglais à Coulanges pendant la guerre de cent ans. 1430 : des bandes anglo-bourguignonnes sèment la désolation et la ruine. 1539 : saccage par les Huguenots venant d’Entrains. Après cette période troublée, les moines s’emploient à rendre à la Chartreuse sa prospérité, mais un violent incendie occasionne des dégâts très importants en 1693.Elle est ensuite touchée par le mouvement janséniste jusqu’en 1726. Les chartreux quittent Basseville dans les premiers mois de 1790.La chartreuse sera vendue et servira d’exploitation agricole jusqu’en 2009.Très vite et avec l’aide de la DRAC, d’importants travaux de sauvegarde et de restauration sont effectués.La présente tranche de travaux concerne la restauration du bâtiment des moines. A l’automne 2014, avec le concours du Conseil régional de Bourgogne, la chartreuse va pouvoir retrouver son verger de variétés anciennes et son potager de légumes, plantes médicinales et tinctoriales.Ces travaux ont pour but de permettre au bâtiment de continuer à traverser les âges, au propriétaire de pouvoir en utiliser les espaces et aux visiteurs de découvrir petit à petit la renaissance de site merveilleux et chargé d’histoire.

avant les rochers de Saussois arrêt ou pypat et mymat se font conté l'histoire du pont par un gentil pépère étonné de nous voir ainsi

avant les rochers de Saussois arrêt ou pypat et mymat se font conté l'histoire du pont par un gentil pépère étonné de nous voir ainsi

histoire de nous montrer sa belle caisse a outils qui sert de crique en même temps pypat nous dit j'ai cassé ma chaîne et bien rien du tout mystère et boule de gomme rien du tout tant mieux

histoire de nous montrer sa belle caisse a outils qui sert de crique en même temps pypat nous dit j'ai cassé ma chaîne et bien rien du tout mystère et boule de gomme rien du tout tant mieux

les roches du Saussois temple de l'escalade dans l’Yonne

les roches du Saussois temple de l'escalade dans l’Yonne

le repas s'impose la faim et la ...

le repas s'impose la faim et la ...

La Maison du Vélo est situé dans l'ancienne usine élévatoire de la Ville d'Auxerre, la Maison de l'eau. Idéalement placée au bord de la rivière et de la véloroute du Canal du Nivernais, à 300 m de la gare et du centre ville, elle est le point de départ de vos balades en Bourgogne, ou simplement dans l'Auxerrois.

La Maison du Vélo est situé dans l'ancienne usine élévatoire de la Ville d'Auxerre, la Maison de l'eau. Idéalement placée au bord de la rivière et de la véloroute du Canal du Nivernais, à 300 m de la gare et du centre ville, elle est le point de départ de vos balades en Bourgogne, ou simplement dans l'Auxerrois.

au camping d'Auxerre au petit matin debout a 7 heures pour la dernière étapes retour au point de départ pour retrouvé nos véhicules

au camping d'Auxerre au petit matin debout a 7 heures pour la dernière étapes retour au point de départ pour retrouvé nos véhicules

retour a Saint Martin sur Ouanne avec au compteur 230 kilomètres

retour a Saint Martin sur Ouanne avec au compteur 230 kilomètres

sur la route du retour pas de commerçant d'ouvert on pousse jusqu’à aillant sur tholon ou on trouve une boulangerie et une supérette

sur la route du retour pas de commerçant d'ouvert on pousse jusqu’à aillant sur tholon ou on trouve une boulangerie et une supérette

pour aller aux village Les Ormes il faut prendre la D 57 et traverser le plateau en sous bois mais avant il y a une belle montée...

pour aller aux village Les Ormes il faut prendre la D 57 et traverser le plateau en sous bois mais avant il y a une belle montée...

c'est la faim qui nous oblige a nous arrêter juste en face de nous une maison a vendre qui a beaucoup de charme

c'est la faim qui nous oblige a nous arrêter juste en face de nous une maison a vendre qui a beaucoup de charme

et voila de retour a notre point de depart avec pleins de bons souvenir et grand merci a Annick et Jacky pour nous avoir gardé nos voiture

et voila de retour a notre point de depart avec pleins de bons souvenir et grand merci a Annick et Jacky pour nous avoir gardé nos voiture

Partager cet article

Repost 0

chemins de vignes

Publié le par lerenard51

les Chemins de vignes. Derrière ce nom, une idée, celle de faire découvrir la Côte des Blancs aux touristes, un coteau situé à une dizaine de kilomètres  d'Epernay, capitale du Champagne. Pierre, un passionné de ce terroir, vous propose le temps d'une ballade au guidon d'un Fat trike de découvrir les atouts et les richesses d'un coteau sculpté par les vignes, les massifs boisés et le petits cours d'eau.

A l'aide d'une feuille de route, il vous propose de suivre un itinéraire sur les chemins de vignes pour vous faire découvrir toutes les particularités liées au petit patrimoine et vous conduire vers des points de vue insolites.

chemins de vignes
chemins de vignes

Partager cet article

Repost 0

Alain LEFRANC

Publié le par lerenard51

Puisque je trouve une oreille attentive qui a la même passion que moi je vais en profiter. J'ai bientôt 72 ans ,je suis à la retraite d'Air France ou pendant 25 ans j'ai été officier mécanicient navigant (10000 heures de vol) j'ai donc 2 passions :les avions et le vélo.

Pendant longtemps j'ai pratiqué le vélo droit route et VTT et surtout le tandem avec mon épouse ,chaque année nous partions en voyage d'un millier de Km que nous faisions en une dizaine de jours.Aller retour Paris/limoges. Marseille /Champsaur et retour par la route Napoléon et le col Bayard. Marseille/Marseille par les gorges du Tarn, la montagne Noire, Carcassonne.......et derniérement La Rochelle/confolens 200Km en deux jours.

Aprés ce dernier voyage je suis arrivé avec la nuque en capilotade une tendinite aux deux épaules les poignets douloureux et un certaine géne à l'entre jambe.J'ai alors pris la décision de conjuguer le vélo en mode confort en me fabriquant un vélo couché style Bacchetta à partir d'un vieux VVT 26" et un vélo d'enfant 20".mission accomplie j'ai été emballé par ce mode de déplacement.Comme j'utilisais ce bent pour rouler en ville pour faire mes courses ou me balader j'ai vite mesuré le danger que représentait les quelques métres d'équilibre précaire au moment du démarrage à un feu rouge surtout s'il est situé en montée avec les voitures aux voisinage.

j'ai décidé de passer au tricycle couché .Aprés de longues consultations sur internet (il faut bien vivre avec son temps!!!!) j'ai jeté mon dévolu sur un Catrike Trail avec siège réglable mais non pliant que j'ai été chercher chez Roulcouché à Guérard. J'ai encore des attaches en région parisienne.

Là ce n'est plus du plaisir c'est de la béatitude!! j'exagére peut étre un peu mais comme je le dits à ceux qui seraient tentés par ce genre d'engin ne l'essayez pas sinon pour ne pourrez plus vous en passer.

Le plus spectaculaire c'est la sentation en montée :on ne monte pas vite mais en moulinant, le sommet est atteint sans essouflement sans que le coeur batte la chamade et les jambes en état pour pédaler pendant la descente afin de rouler à fond les manettes à ras du sol.

j'ai effectué 1800Km sans problème mécanique et pas mal de dénivelées dans le haut Limousin.

Alain Lefranc sur son  Catrike Trail
Alain Lefranc sur son  Catrike Trail
Alain Lefranc sur son  Catrike Trail

Alain Lefranc sur son Catrike Trail

Partager cet article

Repost 0

Fabrication d'un vélo couché

Publié le

Réalisation d'un vélo couché chez notre ami pypat

Réalisation d'un vélo couché chez notre ami pypat

c'est durant la premiere semaine des vacances de la Toussain que Florian a etait accueilli chez Mymat et Pypat a Villeneuve l'Archeveque ou ils ont commencé a réaliser un velo couché il a fallu réflèchir et trouver les bons angles pour voir le vélo prendre forme il reste encore du travail  dessus mais en fin de semaine tous etait impatient de monter dessus pour voir ce que cela donner et je dois dire qu'ils ont   fait du bon travail un grand merci au maitre Pypat pour son savoir faire le roi de la soudure et de la fibre de verre et du carbone .

Partager cet article

Repost 0

ballade d’automne

Publié le par lerenard51

passage a Taissy prés de Reims

passage a Taissy prés de Reims

bonjour a tous oui sortie sur les routes ou le soleil est encore chaud mais les coins à l'ombre sont frisquet .

j'ai fait 65 kilomètres autour de Reims un véritable plaisir .

j'ai été déçu de voir le parcours ou le marathon de Reims a passé les coté sont jonché de bouteilles de Vittel et de tube énergétique et il est sur ne personnes ne viendra les ramasser .

Partager cet article

Repost 0

Semaine fédérale a albi

Publié le

Florian et trikie

Florian et trikie

nous avons un soleil de plomb nous sommes obligé de faire des petits parcourt pour eviter de rouler apres 12 h la chaleur est infernale plus de 35 a l'ombbre le bitume et brulant mais nous allons bien les paysages sont superbe on se regale dans les descente mais pas dans les montées il y a un monde fou nous sommes sur un camping de 3500 emplacements .

Partager cet article

Repost 0

Un nouveau en tricycle couché

Publié le

j'ai fait la rencontre de Michel Ransquin au brevet de la montagne de reims organisé par le cyclo club remois .

Michel est de normandie il a decouvert se type de tricycle au cour de la velohorizon normandie ou il a pu en essayer un .

je lui souhaite beaucoup de kilometres avec sa nouvelle monture .

Un nouveau en tricycle couché
Un nouveau en tricycle couché
Un nouveau en tricycle couché
Un nouveau en tricycle couché

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>